Les arnaques internet location vacances

Les arnaques internet à la location vacances

Partager

illustration arnaques location vacancesAvec internet est apparu la cybercriminalité et les annonces location vacances n'y échappent pas, les escrocs y officient de plus en plus et parfois de l'étranger ce qui les rend plus difficile à identifier et à appréhender.

Ils peuvent causer pas mal de nuisances tant auprès des propriétaires que des locataires.

 

Propriétaires et arnaques à la location saisonnière.

Ils peuvent être victimes directes, généralement les cibles sont des annonces de bien de standing et la personne le sollicitant va expliquer que pour telles ou telles raisons elle est obligée d'utiliser un moyen de paiement avec une somme supérieure au montant demandé par le propriétaire et elle sollicite bien évidemment le retour de la différence en liquide via des outils de paiement non sécurisés.

Les scénarios qui peuvent être inventés par les escrocs sont sans limites et pourraient facilement berner des personnes d'ordinaire très méfiantes. Ce n'est pas un mode d'escroquerie courant et il est relativement facile de la déjouer :

Il ne faut pas, tout simplement, donner suite à toute demande qui sort de la relation habituelle locataire/propriétaire, qui fait appel à un remboursement quelconque, qui suit un scénario demandant un effort et une attention à sa compréhension et enfin qui parait une excellente affaire, du genre, location saisonnière de vacance réservée pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

En résumé : Pas habituel = Alarme !!!

 

Ils sont victimes, plus fréquemment, soit de l'usurpation de leur identité et de leur qualité de propriétaire soit du détournement de leur annonce ou des deux à la fois.

Il est relativement aisé, dans un premier temps, de télécharger les photos d'une annonce, de copier caractéristiques et texte de présentation, de contacter l'annonceur en prétendant être intéressé.

Le propriétaire enverra un contrat de location en bonne et due forme, avec son nom et l'adresse exacte du bien, il peut aussi parfois faire parvenir à son « futur locataire méfiant », si celui-ci prétend avoir été déjà victime d'une escroquerie, une copie de carte d'identité et de titre de propriété. L'escroc peut muni de ses documents qu'il modifiera ouvrir un compte bancaire à l'étranger, faire passer des annonces sur les sites spécialisés et piéger un très grand nombre de locataires.

A ce stade il n'y a pas de préjudice pécuniaire pour le propriétaire mais il verra défiler bon nombre de vacanciers tous les samedis pendant sa période de location, à qui il faudra répéter inlassablement la même chose, donner les mêmes conseils et il lui faudra également obtenir du ou des sites d'annonces la suppression de l'offre, ce qui n'est pas toujours instantané.

Une précaution à prendre :

Il est très fréquent que si votre annonce est utilisée sur un autre site son texte sera dupliqué, faites une alerte google en vous rendant sur « google.fr/alerts » et saisissez une partie de phrase qui identifie bien votre annonce, par exemple :

« Pas de piscine, mais une grande plage avec baignade gratuite »

Vous mettez la partie du texte entre guillemet et si une nouvelle annonce paraissait n'importe où sur le web reprenant exactement ce morceau de phrase vous en seriez prévenu par email et vous pourriez alors vérifier si on a tenté de pitater votre annonce.

Pas suffisant, mais efficace.

Locataires et arnaques à la location saisonnière.

Ils subissent un préjudice que nous qualifierions de « Kiss cool » non seulement ils perdent en règle générale 30% (montant de l'avance versée à la réservation) du montant de la semaine (ou plusieurs) de location vacances mais de plus ils se retrouvent démunis, sans logement, après plusieurs heures de route, avec des frais supplémentaires, ne serait-ce qu'une nuit d'hôtel et les tracasseries administratives de dépôt de plainte.

Les moyens dont disposent les locataires sont relativement assez nombreux et efficaces pour déjouer toute tentative d'escroquerie.

Tout d'abord il faut particulièrement se méfier des offres très intéressantes, des rabais importants suite à désistement, des refus de transaction par chèque???.. Enfin là aussi tout ce qui sort de l'ordinaire dans ce mode de transaction.

Evidemment il ne faut jamais envoyer d'argent avant d'avoir reçu un contrat de location avec son inventaire, il ne faut pas que le montant de l'acompte ou des arrhes dépassent 30% du total et il ne faut jamais régler la totalité par avance.

Ces précautions élémentaires étant prises le locataire n'est pas pour autant à l'abris d'une fausse annonce, un contact téléphonique doit être privilégié et il faut se méfier de toute annonce précisant des contacts par mail exclusivement.

Si tout parait « OK » le locataire prend une option sur la réservation et demande un exemplaire du contrat de location, à la réception du document, si vous avez un doute (et même d'ailleurs si vous n'en avez pas) il est très simple d'opérer deux ou trois vérifications :

  • muni de l'adresse exacte vous allez sur « https://www.google.fr/maps/ » et vous saisissez cette adresse dans la zone de recherche afin de valider son existence, l'option « Earth » vous permettra de mieux visualiser.
  • Dès la réception du contrat de location vous pouvez demander à un ami, à votre épouse ou époux de contacter cette annonce avec les mêmes dates de réservation. Si l'interlocuteur ne fait à aucun moment état d'une option en cours sur le bien, fuyez !!
  • Vous pouvez également passer un rapide coup de fil à la mairie de la commune de location afin de vérifier que l'identité du propriétaire est la même que celle qui figure sur le contrat de location et à qui vous allez envoyer le chèque !!!

Evidemment si l'escroc usurpe l'identité du propriétaire et/ou que le bien que vous envisagez de louer se trouve à l'étranger ces vérifications s'avèrent difficiles, la seule, en cas de doute est de solliciter le propriétaire depuis deux ou trois sources différentes (créer deux ou trois adresses email gratuites est très simple et très rapide) pour les mêmes dates et si à aucun moment il ne manifeste l'existence d'une option vous avez très certainement affaire à un escroc !!!

N'oubliez-pas la sagesse qui conseille de s'abstenir dans le doute et qu'il est préférable de passer à côté de ce qui paraissait une très bonne affaire plutôt que de se retrouver les valises à la main à 1500 km de chez soi !!

En conclusion

Nous ne vous conseillons pas la paranoïa mais un comportement méfiant et vigilant, les propriétaires et locataires ne le sont pas suffisamment, pour preuve le nombre de recherche sur le moteur « Google » de « arnaque locations vacances ».

Cette recherche n'a été effectuée qu'environ 200 fois par mois dans l'année écoulée, nous nous renseignons très souvent, malheureusement, que quand le mal est fait.

 



Retour