arnaque-internet-spécial-propriétaires-location-vacances

arnaque-internet : spécial propriétaires-location-vacances

Partager

illustration arnaques location vacancesOui les propriétaires, tout comme les locataires peuvent être victimes d'escrocs sévissant sur les sites de petites annonces, de forte comme de faible notoriété.
Ils sont quand même moins des victimes directes, j'entends, qu'ils sont moins souvent la cible de l'escroquerie et du préjudice pécuniaire.

Ceci pour une simple raison de rentabilité, et les escrocs y sont tout aussi sensibles, en effet la stratégie, parfois très élaborée, mise en place par le délinquant ne pourrait si elle aboutit, ne générer qu'une seule source de profit, le propriétaire visé alors que dans le cas d'une fausse annonce ou annonce détournée, les locataires piégés peuvent être, et sont, très nombreux.

Aussi, n'allons-nous traiter dans ce billet, que les annonces détournées ou usurpées, mais vu du côté du propriétaire du bien mis à la location.

 
Annonces détournées, principe de l'arnaque.

Nous parlons bien ici d'annonces usurpées et non de fausses annonces. Car dans ce dernier cas si de nombreux locataires peuvent être abusés il n'y a aucune conséquence pour un propriétaire, le bien n'existant pas physiquement. Assez peu utilisé car il est facile aujourd'hui d'aller vérifier l'existence d'un bien à la location et même de le visualiser avec Google street view afin de comparer avec les photos de l'annonce.

Dans le cas où l'annonce du propriétaire est piratée, c'est un bien grand mot, il ne s'agit ni plus ni moins que de créer une annonce à l'identique, en récupérant les photos de la véritable annonce, et ensuite de l'insérer sur un autre site. L'escroc aura pris la précaution de demander des photos supplémentaires à la "véritable annonce" et sera désormais pourvu si on lui faisait la même demande.

Mais en tant que propriétaire, que votre annonce soit usurpée par un escroc à la petite semaine ou par un véritable réseau opérant à l'international, les conséquences seront quasi identiques.


Aucune perte financière directe mais ...

A ce stade en tant que propriétaire vous ne subissez aucun préjudice direct, mais votre annonce utilisée à votre insu, généralement pour un tarif beaucoup plus intéressant que celui que vous pratiquez, va générer de l'intérêt et nombre de locataires vont se faire piéger par l'escroc. Certains, plus prudents, ayant fait des recherches approfondies, ne mordront pas à l'hameçon. Mais, beaucoup, attirés par une proposition alléchante, concluront ce qu'ils pensent être une affaire intéressante.

Ils seront parfois nombreux à "louer" aux mêmes périodes et ils vont débarquer ensemble devant votre location pour passer leurs vacances. Evidemment, leur seul interlocuteur, désormais ce sera vous. L'escroc ne répondra plus au téléphone ni aux emails, si vous êtes présent pour l'accueil de vos locataires je vous laisse imaginer ce que vivent ceux qui connaissent une telle mésaventure.

C'est à parfois plusieurs centaines de locataires piégés que doit faire face le propriétaire sur une saion de location, avec des situations parfois préoccupantes de famille avec enfants en bas âge et bien sur une impossibilité à trouver un hotel.

Il faut entamer des démarches, déposer plainte, contacter le site abritant votre annonce usurpée, leur expliquer que le vrai propriétaire c'est vous et leur demander de retirer l'annonce. Même si certains sont réactifs, le mal est fait, et les vacanciers des prochaines semaines vont arriver, sans compter que l'annonce puisse réapparaitre le lendemain sur le même site ou sur un autre.

Vous vous dites :

Ce doit être un peu exagéré ce ne doit pas être aussi cauchemardesque que ça.

 Détrompez-vous il est de loin préférable de se faire arnaquer des 30% du montant de la location ou d'avoir affaire à une fausse réservation vous soutirant quelques deniers que de vivre ces visites incessantes de locataires persuadés qu'ils sont arrivés à destination et qu'ils vont pouvoir profiter de leur vacances et à qui vous devez expliquer, de vive voix ou au téléphone, sans cesse la réalité de la situation, sans compter certains commentaires sur les réseaux sociaux qui mettront carrément en doute la probité du propriétaire :

C'est peut-être finalement lui qui est derrière tout ça !
Je vous assure que si on dit d'ordinaire "plaie d'argent n'est pas mortelle", cette situation-là va générer un stress bien réel, les propriétaires l'ayant vécu hésitent parfois à deux fois à continuer leur activité de location saisonnière.

Comment éviter ce type d'arnaque

Et oui vous vous dites, c'est bien gentil de nous décrire l'apocalypse, mais que peut-on y faire ?

Il faut dans un premier temps réfléchir aux données de votre annonce qui seront probablement utilisées par l'escroc :

  • Les photos
  • La localisation avec l'adresse
  • Peut-être le titre
  • Certainement le texte de présentation ou tout du moins de larges passages de celui-ci

Les photos :

Ce sera le contenu de vos annonces le plus utilisé, vous pouvez faire des recherche "google par image" qui vous permettront de voir si votre photo est réutilisée ailleurs sur internet. Ceci peut-être fastidieux à la longue, il faut saisir l'adresse url de votre image à chaque recherche et de plus cette action doit être effectuée régulièrement afin de vérifier l'utilisation ou non de vos photos.
Pensez, si vous désirez faire ce type de recherche plus simplement à télécharger les extensions recherche par image pour le Navigateur Chrome et le Navigateur Firefox, après avoir installé les extensions, et les navigateurs bien sur si vous ne les utilisiez pas, un simple clic droit sur une photo et vous pourrez voir si elle existe ailleurs sur internet.


L'adresse, le titre et texte de présentation

Il est certain que l'escroc utilisera tout ou partie de ces données afin de créer sa fausse annonce, pour vérifier si une partie de ces informations contenues dans votre annonce était utilisée sur internet vous allez créer une ou plusieurs "Google Alert".

En vous rendant à l'adresse ci-dessus (clic sur Google alert) vous serez sur une page Google où vous pourrez saisir des textes, phrases ou partie de phrase.
A partir du moment où vous aurez validez votre alerte si ce que vous avez saisi se trouvait utilisé sur internet, vous en seriez avisé par mail (celui que vous avez indiqué lors de la création de l'alerte ou celui qui est rattaché à votre compte Google si vous en possédez un).
Nous vous conseillons donc de saisir plusieurs alertes, en étant assez précis sur les textes susceptibles d'être réutilisés à votre insu.
Pas trop d'alerte trop généraliste du type "gite, creuse, 3 chambres", sinon vous seriez inondé de mails. Saisissez des parties de votre texte de présentation que vous insérez dans toutes vos annonces et n'hésitez pas à entourer certains de vos texte d'alerte avec des guillemets pour que google fasse une recherche exacte de votre saisie, exemple :

Vous avez l'habitude de sasir dans toutes vos annonces, "Parc attraction Astérix situé à seulement 23 km, vous pourrez profiter dans les environs de visites de châteaux médiévaux ainsi que d'un musée consacré à l'automobile", et bien faite une alerte pour cette phrase complète et entourez-la de guillemets...
Si d'aventure votre annonce était utilisée et que l'escroc copie le texte de présentation, Google alert vous en aviserait.

Google alert n'est pas suffisant mais déjà si les données de votre annonce étaient réutilisées par copier/coller vous en seriez avisé.

Si vos alertes étaient un peu trop généralistes et que vous receviez des emails pas assez ciblés vous auriez la possibilité de revenir dessus et de les modifier.


L'inscription de votre site sur Google maps

A notre sens une des meilleures parades, en effet à partir du moment où votre gîte, chambre d'hôte ou maison de vacance se trouve identifié sur Google maps votre location bénéficie d'une "qualité vérification" pour les futurs locataires, en effet si ces derniers consultent les services Google pour visualiser votre offre, et ils le font de manière quasi systématique, ils verront votre offre de vacances avec vos coordonnées et le numéro de téléphone que vous avez donné lors de votre inscription sur Google maps, ils pourront dès lors vous joindre et voir ainsi que l'annonce à laquelle ils ont répondu est "vraie".

Cette inscription est très simple : 

Rendez-vous à la page Google Business, cliquez sur "Inscrivez votre entreprise...", si vous ne possédez pas de compte Google on vous proposera d'en créer un, vous aurez ainsi une adresse email en ......@gmail.com que vous pourrez ensuite rediriger sur votre messagerie habituelle si vous ne vous en servez pas, une fois ce compte créé (si vous n'en aviez pas auparavant) vous arrivez sur la page Google Business, vous n'avez qu'à positionner votre location, soit par la saisie d'adresse ou si elle n'est pas reconnue, en déplaçant un marqueur, 

Vous préciserez également votre numéro de téléphone, comme votre location reçoit des clients vous indiquerez votre rayon d'action (soyez large si vous recevez des clients de toute l' Europe voire de plus loin).

Enfin quelques jours plus tard vous recevrez à l'adresse de votre location, un courrier postal avec un code pour permettant de valider la véracité de vos indications et autorisant la publication de la localisation de votre location sur Google Maps.

Si vous avez pris le soin d'inscrire votre location sur Google maps n'hésitez pas à le préciser dans vos annonces ce sera un gage de "sécurité" pour vos futurs contacts.

Cet article vous a été utile, il vous a apporté des informations, partagez-le sur vos réseaux sociaux en cliquant sur les icones en tout début d'article.




Retour